Lombricomposteur

Le lombricomposteur permet de transformer vos biodéchets en engrais par bio-oxydation, grâce à l’action des vers. Le lombricomposteur s’adapte à toutes les situations : vous pouvez le retrouver en appartement comme en maison, et il est modulable en fonction de la quantité de déchets à composter. Pas d’inquiétude, ces petites bêbêtes sont sans odeurs et ne viendront pas visiter votre salon. Une fois en marche, le lombricomposteur ne demande que très peu d’entretien, prend peu de place et son engrais est un excellent fertilisant naturel.

On vous dit tout sur le lombricomposteur

Vers de terre pour compost

Guide complet du lombricomposteur

Le lombricompostage, aussi appelé « vermicompostage », est une méthode qui consiste à transformer vos déchets de cuisine en un engrais naturel, appelé « humus », sous l’action combinée des vers et des micro-organismes. Les conditions doivent être favorables au bon développement de toute cette population, il faut donc veiller à une bonne oxygénation et une bonne humidité à l’intérieur du lombricomposteur.

Un lombricomposteur est un récipient aménagé qui peut être composé d’un ou de plusieurs étages (en fonction de votre quantité de biodéchets) contenant vos vers. Il vous suffit d’ajouter quotidiennement vos déchets organiques sur le plateau supérieur. Lorsque vous ajoutez vos déchets de cuisines, ils sont dans un premier temps pré-décomposés par les bactéries et micro-organismes présents dans le milieu. Les déchets sont ensuite bio-oxydés : ils sont ingérés par les vers qui se nourrissent des nutriments présents dans vos déchets de cuisines. Les déjections des vers produisent un compost formidable pouvant servir d’engrais pour vos plantes.

Cet engrais se récupère directement sur les plateaux du lombricomposteur. Par ailleurs, du fait de l’humidité présent dans un composteur, il y a un excédent de liquide qui doit être drainé régulièrement : c’est le « jus de compost », aussi appelé « thé de vers ». Ce jus est également très riche en nutriments, et une fois dilué, vous pouvez l’ajouter directement à vos plantes qui apprécieront. Un lombricomposteur est équipé d’un petit robinet qui vous permet de récolter ce jus de compost facilement.

Un lombricomposteur correctement utilisé ne produit pas d’odeur. En effet, c’est le processus de fermentation (décomposition dans un milieu privé d’air) qui a le désavantage de sentir mauvais, et ce n’est pas le processus qui s’applique ici (à la différence du composteur de cuisine Bokashi, protégé des mauvaises odeurs grâce à son couvercle hermétique). Par ailleurs, lors de la digestion, les vers produisent une enzyme qui a la particularité de supprimer les mauvaises odeurs. La nature est bien faite !

La suite de note guide complet sous cette sélection de lombricomposteurs

Les différents modèles de lombricomposteur

lombricomposteur city worms

Le lombricomposteur plastique

Le lombricomposteur classique se présente sous la forme d’un bac en plastique compartimenté en plusieurs étages, le nombre d’étage augmentant en fonction de la quantité de déchets que vous souhaitez composter. L’étage du bas est équipé d’un petit robinet qui vous permettra facilement de récupérer l’engrais produit par les vers, aussi appelé « thé de vers ». 

lombricomposteur transfarmers vert

Le lombricomposteur design

Le lombricomposteur design fonctionne de manière identique au composteur classique, mais avec une touche d’originalité qui lui apporte une touche esthétique en plus. Si vous êtes en appartement, le lombricomposteur design trouvera plus facilement sa place dans votre cuisine ou votre salon. Vous pouvez également opter pour le pot de fleur composteur, ou le composteur jardinière : vous ajouterez ainsi une  touche fleurie qui bénéficiera directement du bon engrais produit par vos vers.

 

vers pour lombricomposteur eisenia

Vers pour lombricomposteurs

Retrouvez notre sélection des meilleurs vers pour lombricomposteur. 

Suite de notre guide complet sur le lombricomposteur

Qui êtes-vous, petits lombrics ?

On compte plus de 3600 espèces de vers dans le monde. Tous ne sont pas adaptés au lombricompostage : nous vous déconseillons fortement d’aller chercher les gros vers de terres enfouis dans votre jardin pour démarrer votre lombricomposteur ! Les vers les plus adaptés au lombricompostage portent le doux nom d’Eisenia. Ces vers sont de vrais ogres : ils peuvent avaler en l’espace d’une journée la moitié de leur poids en nourriture. Nous vous mettons au défi d’en faire autant ! Si l’on considère qu’une personne produit en moyenne une centaine de kg de matière organique par an, alors ces déchets peuvent être assimilés par seulement un peu plus de 500 g de vers. Compter donc un peu plus de 2 kg de vers pour une famille de 4 personnes, et le tour est joué.

Ces vers ont aussi l’avantage de se reproduire à la vitesse de l’éclair. Ils peuvent doubler leur population en l’espace de deux mois. Mais vous ne inquiétez pas, aucun risque de surpopulation : la population de vers se régule d’elle-même en fonction de la quantité de déchets à disposition. Facile !

Fun Fact : Les vers Eisenia sont composés à 80% de muscle, et ont 5 cœurs. Ils respirent par la peau, qui doit être en permanence humide : un paramètre important de votre lombricomposteur est donc l’humidité. Veillez également à les protéger du soleil, ces animaux sont très photosensibles.

Quels sont les avantages d’un lombricomposteur ?

1)     Une fois démarré et en vitesse de croisière, le lombricomposteur ne demande pas d’entretien. Il vous suffira d’ouvrir le couvercle, d’ajouter vos déchets, et de laisser vos petits vers se charger du reste.

2)     Vous obtiendrez rapidement un engrais très riche. Comptez seulement 2 à 3 mois pour atteindre la vitesse de croisière du lombricomposteur. Un composteur traditionnel se stabilise généralement au bout de 6 mois à 1 an.

3)     Le lombricomposteur ne sent pas mauvais. Les vers produisent une enzyme lors de leur digestion qui détruit les mauvaises odeurs.

4)     Il est modulable. Il est généralement vendu avec trois étages, que vous pouvez ajouter petit à petit en fonction de votre quantité de déchets.

5)     Le lombricomposteur est compact. Il est donc particulièrement indiqué pour une utilisation en appartement, dans une cuisine ou sur un balcon. Il peut se placer en intérieur comme en extérieur, à condition de le protéger d’une exposition directe du soleil.

6)     Le lombricomposteur fonctionne toute l’année, peu importe la saison. En comparaison, les composteurs extérieurs traditionnels sont ralentis par le froid.

7)     Vous récoltez de l’engrais et un jus de compost (« thé de vers »), particulièrement riches en nutriments.

Lombricomposteur mode d’emploi

Le lombricomposteur est très facile d’entretien. Il faut en revanche veiller à un bon démarrage, qui nécessite un petit peu d’attention. Pas de panique, nous vous détaillons toutes les étapes.

1.      Mise en place du lombricomposteur.

Le lombricomposteur est modulable, et il est généralement vendu avec plusieurs plateaux. Nous vous conseillons de démarrer avec un seul plateau : vous ajouterez les suivants plus tard, lorsque la population aura augmentée. Vous pouvez mettre un bout de carton de faible épaisseur ou 4 ou 5 feuilles de papier journal au fond du premier plateau : cela évitera à vos vers de s’enfuir visiter leur nouveau logement par le robinet qui permet de récolter le jus de compost. Vous ne connaissez pas l’expression « aussi curieux qu’un vers » ?

Placez votre lombricomposteur à l’abri du vent, de l’exposition directe du soleil, et des vibrations.

2.      Préparation de la « litière » des vers.

La litière des vers est leur petit nid douillet, l’endroit dans lequel se développe l’écosystème. Cette litière doit être humide et bien aérée. Attention, humide ne veut pas dire détrempée : elle ne doit pas dégouliner si on la presse. Une bonne litière fait environ 5 cm d’épaisseur.

Vous trouverez différentes manières de préparer cette litière. Elle peut être composée d’un mélange de fibre de coco et de terreau ordinaire (sans engrais chimique), elle peut également être composée d’un mélange « fait maison » de boites d’œuf, rouleaux de papier toilette, sachets de thés, fibres de coco, filtre à café avec le marc de café et coquilles d’œuf écrasées. Mouillez, mélangez, et pressez pour enlever l’excédent d’eau.

Installez ensuite vos vers sur cette litière fraichement préparée, en leur laissant également leur litière de transport.

3.      Introduction des vers.

Pour savoir où se produire les vers, voir notre page « Acheter des vers pour lombricomposteur ». Pour démarrer, nous vous conseillons de prendre au moins 250g de vers, ce qui correspond à 500 vers.

4.      Incorporation d’un peu de déchets, et patience.

Attention : ajouter trop de déchets d’un coup est néfaste. Vos vers n’auront pas le temps de tout manger, les déchets vont se décomposer et dégager une mauvaise odeur, ce qui fera  fuir vos vers. Patience donc au démarrage ! Attendre une petite semaine avant d’ajouter de nouveaux déchets. Veillez pendant ce temps d’acclimatation à maintenir un bon niveau d’humidité, vous pouvez par exemple vaporiser de l’eau de temps en temps.

5.      Surveillance.

Les premières semaines d’utilisation d’un lombricomposteur, attendez que vos déchets soient incorporés par vos vers avant d’en ajouter de nouveaux.

6.      Ajout du 2eme plateau dans votre lombricomposteur

Comptez entre 2 et 4 mois avant que vos vers puissent ingérer la totalité de vos déchets. Passé ce délai, votre lombricomposteur atteint sa vitesse de croisière. Vous pouvez également à ce moment-là ajouter le deuxième plateau par-dessus le premier. Pour savoir le bon moment pour ajouter un nouveau plateau, attendez que votre plateau soit à 2/3 rempli environ. Il vous suffit d’ajouter un peu de vos déchets de cuisine dans ce nouveau plateau, vos vers viendront d’eux-mêmes les trouver.

7.     Ajout du 3ème plateau dans votre lombricomposteur

Ajoutez le troisième plateau de la même manière quand votre plateau supérieur est à 2/3 remplir. Comptez environ 5 ou 6 mois.

8.      Récolte de votre compost et jus de compost.

Le jus de compost se récupère environ une fois par semaine. Il vous suffit d’ouvrir le robinet et de récolter le liquide. Vous devez ensuite ajouter environ 10 fois son volume en eau, puis vous pouvez le déverser dans vos plantes.

Le compost, ou « humus » des vers, se récupère dans le bac inférieur, environ tous les 6 mois. C’est une matière de couleur noire qui sent le sous-bois. Pour cela, placer le bac inférieur sur le dessus, et ouvrez le couvercle. Les vers, qui n’aiment pas la lumière, vont automatiquement descendre dans les niveaux inférieurs. Vous pouvez à ce moment-là récolter votre compost.

Que mettre dans un lombricomposteur ?

Le lombricomposteur est adapté si vous avez seulement des déchets de cuisines. Si vous avez un grand jardin et des déchets de type pelouse, taille de haie, feuilles mortes… Alors optez plutôt pour un composteur extérieur (en bois, en plastique, rotatif… le choix est vaste !). Une combinaison des deux est également une bonne option.

Je mets dans mon lombricomposteur : Fruits, légumes, marc de café, thé, céréales, coquilles d’œuf écrasées, papier carton ;

Je ne mets pas dans mon lombricomposteur : viande, poisson, ail, plats en sauces, agrumes, déchets durs (brindilles, feuilles sèches, os), produits laitiers, oignons, aliments gras, excréments ;

Conseil : Si vous voulez faire plaisir à vos vers, vous pouvez leur donner des fraises, melons, et fruits sucrés. Ils adorent !

Notez que plus les déchets alimentaires seront variés, plus les vers seront productifs. Vous pouvez également accélérer le lombricompostage en découpant vos déchets en petits morceaux. Pensez à mette régulièrement des déchets riches en carbone (carton, papier journal). Voir notre article sur ce qu’il faut ou ne faut pas mettre dans un composteur.

Comment utiliser son engrais et son jus de compost ?

Le lombricompost, ou « humus », peut être conservé dans un sac en attendant son utilisation. Ce compost est très riche en nutriments et peut être ajouté à un compost extérieur, ou directement dans la terre pour renforcer vos plantes. Ce compost améliore la structure des sols et l’enrichit en micro-organismes sains. Nous vous conseillons de mélanger 1/3 de compost avec 2/3 de terre ou de terreau avant de l’utiliser pour vos plantes. Le jus de compost, aussi appelé parfois lombrithé », peut également être utilisé comme engrais liquide. Attention, ne l’utilisez pas pure : cela risquerait de bruler vos plantes. Il faut le diluer dans 10 fois son volume en eau avant de l’utiliser.

Pour en savoir plus

Je ne peux que vous conseiller l’excellent livre « Je réussis mon compost et lombricomposteur » de Ludovic Martin, Pascal Martin & Eric Prédine. Ce livre est disponible ici.

Voir notre article de Blog : « Les différents problèmes dans un lombricomposteur – nos solutions ».

Retrouvez notre sélection de lombricomposteurs

Faites un tour sur notre Blog pour en savoir plus

Retour haut de page