Composteur extérieur

Si vous possédez un jardin, l’idéal est d’opter pour un composteur extérieur. Votre composteur de jardin vous permettra de recycler jusqu’à 30% de vos déchets ménagers et de récolter un engrais qui sera un excellent fertilisant pour vos plantes. Il existe plusieurs types de composteur de jardin : le traditionnel composteur en bois ou en plastique recyclé, le composteur rotatif, ou encore le composteur potager qui vous permettra de cultiver fleurs, légumes et plantes directement avec votre compost. 

On vous dit tout sur le composteur de jardin

légumes pour compost extérieur

Guide complet du composteur de jardin

Le compost, c’est quoi ?

Si vous souhaitez acquérir un composteur de jardin, il faut d’abord bien comprendre ce qu’est le compost. Le compost, aussi appelé « humus », est un substrat issu de la décomposition des matières organiques. Pour que cette décomposition est lieue, il faut des êtres vivants : des macro et des micro-organismes. Les micro-organismes sont composés de bactéries et de champignons. Les macro-organismes sont les petites bêbêtes que vous pouvez voir à l’œil nu dans la terre tels que : fourmis, milles-pattes, cloportes, vers etc… Les micro-organismes « décomposent » la matière, les macro-organismes s’en nourrissent. Leurs déjections produisent ce compost, véritable mine d’or pour les sols et les plantes.

A maturité, votre compost est une terre de couleur brune à noire avec une bonne odeur de sous-bois. Sa texture est grumeleuse, ni trop sèche ni trop humide. Vous ne devez plus pouvoir observer les matières que vous avez mises à composter : elles ont complètement disparues, ou plutôt se sont transformées, mise à part quelques éléments coriaces tels que bouts de bois, coquilles d’œufs ou gros noyaux.

La clé d’un composteur de jardin réussi réside dans la bonne collaboration entre nous humains et ces petits organismes vivants. C’est eux qui font tout le travail de transformation des déchets en engrais. En revanche, nous devons leur fournir de bonnes conditions de vie pour leur permettre de se développer et prospérer. Ces conditions de vie passent principalement par une bonne humidité et une bonne aération. Nous devons également leur apporter une alimentation variée et surtout équilibrée entre matières organiques (dites « matières vertes ») et matière dures (dites « matières brunes »).

La suite de note guide complet sous cette sélection de composteurs extérieurs

Les différents modèles de composteurs extérieurs : lequel choisir ?

composteur en bois de la marque Leroy Merlin

Le composteur bois

Le composteur Bois est le plus esthétique des composteurs de jardin, vous le trouverez la plupart du temps en pin. Le bois est un matériau naturel, qui vous permettra d’avoir un compost totalement « bio », sans aucun résidu de produits chimiques. Choisissez le de préférence avec un label FSC ou PEFC, qui garantit la provenance du bois d’une forêt gérée durablement. 

Avantages du composteur bois : Plus esthétique, matériaux naturels, compost sans résidu de produits chimiques 
Inconvénients du composteur bois : Il est moins résistant à l’humidité et à la chaleur que le composteur en plastique 

composteur plastique noir

Le composteur plastique

Le composteur plastique est le plus résistant aux intempéries et aux rayons du soleil. Pour ces raisons, il a tendance à durer plus longtemps. Certains composteurs en plastique dit « thermiques » sont également prévus pour atteindre une température plus élevée à l’intérieur, de manière à produire du compost plus rapidement. Le composteur plastique est moins esthétique même s’il existe aujourd’hui des composteurs imitations bois.

Avantages du composteur plastique : Résiste mieux au soleil et aux intempéries Inconvénients du composteur plastique : Matériau pétrosourcé, moins esthétique

composteur rotatif grande taille

Le composteur rotatif

Le composteur rotatif est un composteur de petit volume, comptez entre 100 et 200 litres. Si vous possédez un grand jardin, il peut être utilisé en complément d’un autre système de compostage. Il est doté d’un système rotatif qui peut faire penser au tambour d’une machine à laver. Ce système procure une très bonne oxygénation à l’intérieur du composteur, ce qui permet une production de compost beaucoup plus rapide. Le composteur rotatif est en plastique, ce qui lui confère une bonne résistance aux intempéries.

Avantages du composteur rotatif : Compost  rapide, pas d’odeur, bonne résistance aux intempéries
Inconvénients du composteur rotatif : Faible volume, coût plus élevé 

composteur potager medium

Le potager composteur

Le potager composteur vous permet de cultiver vos fleurs, plantes aromatiques et légumes avec votre compost. Le composteur est situé au centre du potager, il transforme vos bio-déchets en nutriments et diffuse l’humidité nécessaire. Ce sol particulièrement riche favorise la croissance des végétaux et vous offrira de belles récoltes. Le potager composteur aidera à vous initier à la permaculture !

Avantages du potager composteur : Vos plantes bénéficient d’un compost très riche en nutriment
Inconvénients du potager composteur : Résiste moins aux intempéries que les matériaux plastiques

Suite de notre guide complet sur le composteur de jardin

Que mettre dans le compost ?

Dans votre composteur de jardin, vous devez différencier deux types de matières : les matières molles et humides (matières vertes) et les matières sèches et cassantes (matières brunes). La matière verte va apporter de l’eau à votre compost pour en garantir une bonne humidité. La matière brune est plus lente à se décomposer : elle va par conséquent avoir moins tendance à s’affaisser. Cette matière brune permet de maintenir une bonne aération dans votre compost. On dit que ces matières brunes ont « un bon pouvoir structurant ». Le point important est de garder un bon équilibre entre la quantité de matière verte et la quantité de matière brune. Vous retrouverez la liste des déchets à mettre dans votre composteur de jardin dans notre article de blog ou sur ce site.

Exemple de matières vertes : tonte de pelouse, épluchures ou restes de fruits et légumes, céréales, champignons, légumineuses, mollusques, plantes d’intérieur ou fleurs fanées, pâtes alimentaires

Exemple de matières brunes : feuilles mortes, paille, branchage, café, carton ondulé, sacs en papiers, serviettes en papier, taille de haie

Comment démarrer un composteur

1)     Installation du composteur. Pensez au bien-être de vos micro et macro-organismes, car souvenez-vous : bêbêtes contentes = bon compost ! Placez votre composteur de jardin à l’abri du vent et des intempéries. Si possible, évitez qu’il soit trop ensoleillé. Si vous avez un grand terrain, vous pouvez utiliser un seau à compost pour vous éviter quelques allers-retours. 

2)  Démarrage du composteur. Pour bien démarrer votre composteur de jardin, vous devez préparer un mélange de 50% de matières vertes et 50% de matières brunes. Commencer par faire tremper dans un seau d’eau votre matière brune. Placez en ensuite une bonne couche dans le fond de votre composteur. Cette couche vous permettra de faire circuler de l’air au fond du composteur et de veiller à ce qu’il n’y ai pas d’accumulation d’eau. 

3)     Recouvrez ensuite d’une autre couche (environ 10 cm) de matière verte. Tassez. 

4)     Continuez d’alterner les couches. Une couche de matière brune préalablement mouillée, et une couche de matière verte. Tassez après chaque couche de matière verte. Continuez jusqu’à épuisement de vos déchets ou bien jusqu’à remplissage du composteur de jardin. 

5)  Finissez avec un couche de matière brune. Afin d’éviter les insectes et autres nuisibles, nous vous conseillons de recouvrir vos déchets de compost avec une toile ou du carton. Refermez ensuite le couvercle. Votre composteur de jardin est prêt ! 

Entretenir son composteur de jardin : les points clés

Pour l’entretien de votre composteur au quotidien, nous vous conseillons de prévoir un seau à compost dans votre cuisine pour récolter les matières vertes (voir les modèles sélectionnés), et un seau dans votre jardin pour préparer des déchets bruns. Lorsque vous videz votre seau à compost dans votre composteur de jardin, placez une quantité équivalente de déchets bruns par-dessus.

Si votre composteur vous semble sec, arrosez-le en surface de temps en temps. Afin de garantir une bonne aération, il vous faudra de temps en temps retourner, ou mélanger, votre compost. A chaque apport, brassez en surface pour faire pénétrer les déchets frais à l’intérieur. Une fois par an au début du printemps, effectuez un retournement complet de votre compost en profondeur.

La transformation totale de votre compost en engrais utilisable dure de 6 mois à 1 an. Le composteur de jardin n’est pas le plus rapide ! C’est en revanche le composteur le plus adapté si vous avez des déchets de jardin (paille, tonte de pelouse, feuilles mortes, tailles de haie…). Si vous avez essentiellement des déchets de cuisine et que vous souhaitez une production plus rapide, vous pouvez jeter un œil au lombricomposteur et au composteur de cuisine Bokashi

Comment utiliser son engrais naturel ? 

Après plusieurs mois de compostage, vous allez pouvoir récolter un engrais naturel aux bienfaits multiples.

1)     Utilisation dans des pots de fleurs ou jardinières. Dans ce cas, il est conseillé de mélanger environ 1/3 de compost avec  2/3 de terreau.

2)  Utilisation dans le sol. Le compost enrichi la terre en minéraux, améliore la texture du sol ; limite l’érosion.

3)     Utilisation dans un potager. Vos plantes, fruits et légumes apprécieront cet apport riche en nutriments et minéraux ! Leur croissance sera plus rapide, et le compost aide à développer un bon système racinaire.

Les différents problèmes du compost

Votre compost est trop sec en surface : humidifiez à l’aide d’un arrosoir ou jet d’eau. Veiller à ne pas immerger complètement votre composteur.

Votre compost est trop mouillé en surface : ouvrez le couvercle et laisser sécher quelques jours.

Votre compost est trop sec ou trop humide en profondeur : Il vous faut retourner votre compost.

Votre composteur de jardin dégage une mauvaise odeur : cela peut venir d’un problème de fermentation (pas assez d’air dans votre compost) ou d’un excès d’humidité (trop de matières vertes). Il faut retourner votre compost et corriger l’humidité en ajoutant davantage de matières brunes.

Vous avez des mouches ou moucherons dans votre composteur. Recouvrez le dessus de votre compost par un carton humide ou un tissu humide afin de ne pas laisser l’accès de vos restes de nourriture aux mouches.

Vous avez des insectes dans votre composteur de jardin. Ce n’est pas un problème, car ce sont ces insectes qui participent à la fabrication de votre compost ! C’est donc au contraire un signe de bon fonctionnement. En particulier, ne vous inquiétez pas si vous observez des grosses larves blanches : ce sont probablement des larves de cétoine, particulièrement bénéfiques pour votre compost.

Pour en savoir plus sur les problèmes pouvant survenir dans n’importe quel type de composteur et leurs solutions, rendez-vous sur notre article de blog.

Appareil pour mesurer l’hygrométrie 

Nous l’avons répété dans cet article, l’humidité et l’aération sont des points essentiels pour le bon fonctionnement de votre composteur de jardin. Le bon taux d’humidité se situe environ entre 60 et 70%. Certains sont experts pour juger à l’œil nu l’humidité de leur compost. Si ce n’est pas votre cas, vous pouvez utiliser un hygromètre à compost.

Abafia Testeur de Sol 4 en 1Ce produit vous permettra non seulement de mesurer l’humidité de votre compost, mais il vous indiquera également le pH, la température, et l’exposition au soleil. 

Retrouvez notre sélection de composteurs extérieurs

Faites un tour sur notre Blog pour en savoir plus

Retour haut de page