Devenez un expert du compost

Des guides d'utilisations très détaillés, des comparatifs d'achat et nos meilleurs conseils pour bien entretenir votre compost

Combien de micro organismes trouve-t-on dans 1 gramme de compost ?

Des milliers ? Des millions ? Ou peut-être des milliards ?

Des milliards !

Les plus petits et les plus communs sont les bactéries
Compostez en extérieur

Vrai ou faux ?

Si je n'ai pas de jardin, je ne peux pas composter mes déchets

Faux !

Bokashi, composteur électrique, composteur pot de fleur ... il existe une multitude de moyens de composter en intérieur
Compostez en intérieur

Vrai ou faux ?

Les vers de compost ont 5 cœurs, mais n'ont ni dents ni yeux

Vrai !

Et certains vers ont un appétit féroce pour les matières organiques
Découvrez le lombricompostage

Pourquoi composter ?

Les déchets alimentaires en France représentent à eux seuls 5,2 millions de tonnes, et chaque habitant produit en moyenne 354 kg de déchets ménagers chaque année. C’est énorme ! surtout quand on sait que 30% de nos poubelles sont des déchets organiques qui se compostent. Par ailleurs, s’ils ne sont pas compostés, les biodéchets risquent de finir en décharge ou en incinérateur. Dans les deux cas, cela conduit à des émissions de gaz à effet de serre. Pour le bien de la planète, adoptez des gestes écoresponsables et lancez-vous dans le compostage.

Du simple bac à compost jusqu’au composteur potager ou pot de fleur, sur un balcon, en cuisine, dans votre jardin… il existe aujourd’hui de nombreux modèles adaptés à tous les modes de vies. Besoin d’aide pour choisir le composteur qui vous correspond ?

Que trouverez-vous sur Home Composteur ?

1. Des guides pas à pas pour démarrer le compostage

miniature composteur intérieur

2. les meilleurs produits sélectionnés pour vous

Composteur intérieur

Composteur extérieur

Lombricomposteur

seau à compost d'intérieur
cycle du compostage
déchets pour composteur

3. Les réponses a toutes vos questions

Swippez à droite pour découvrir nos articles récents

légumes potager 1

Le compost en quelques chiffres clefs

légumes potager 2

Source: Ademe

Qu'est-ce que Home Composteur?

Home Composteur est une équipe de passionnés qui vous délivrent toutes les infos utiles pour composter à la maison et vous sélectionne les produits aux meilleurs rapports qualité/prix. Que vous soyez en appartement, en maison, avec grand ou petit jardin, que vous souhaitiez un composteur design ou fonctionnel, nous vous aidons à trouver le composteur qui convient à vos besoins. Home Composteur, c’est aussi des infos utiles et des conseils sur notre blog pour bien démarrer et entretenir son compost. Suivez le guide!

À propos de Home Composteur

Home Composteur est co-dirigé par Hervé, 55 ans, ingénieur agronome, et Julien, 34 ans, ingénieur biomatériaux. Tous deux ont entamé une démarche zéro-déchet depuis 5 ans et souhaitent accompagner le développement du compostage dans les foyers à travers du contenu ludique et personnalisé. Ce site s’inscrit dans une démarche de développement durable, en cohérence avec les enjeux environnementaux de notre siècle où chaque geste compte. Merci à nos lecteurs qui ont fait ce premier pas vers le compostage et à bientôt sur Home Composteur.

FAQ - Les 20 questions les plus fréquentes sur le compost

1 – Quand et comment retourner le compost ?

Pour un composteur extérieur de type bois ou plastique, procédez à un retournement complet de votre compost au minimum une fois par an au printemps, et si possible deux fois par an. Retourner le compost permet de lui apporter de l’oxygène (aération), de bien répartir les nutriments et de réduire le volume total dans votre composteur. Plus vous retournerez régulièrement votre compost (jusqu’à une fois tous les deux mois pour les plus motivés), plus vous aurez une décomposition rapide des aliments et un humus de qualité.

Pour bien retourner votre compost, videz-le sur une grande toile dans votre jardin, puis mélangez-le avec une fourche en plaçant les éléments extérieurs de votre compost vers l’intérieur. Arrosez votre tas si vous constatez qu’il est trop sec. Vous pouvez également utiliser un tamis à compost qui vous permettra de filtrer le compost déjà mûr et prêt à être utilisé. Une fois votre compost retourné, couvrez votre nouveau tas avec de la paille ou un voile textile perforé : cela évitera le dessèchement du compost.

2 – Combien de temps pour produire du compost ?

Cela dépend du type de composteur que vous possédez. Pour un lombricomposteur, comptez entre 2 et 4 mois pour que les vers atteignent leur vitesse de croisière et produisent du compost. Pour un Bokashi, comptez seulement deux semaines de maturation après remplissage du seau. Pour un composteur extérieur traditionnel, comptez environ un an si vous ne retournez pas souvent votre compost. Ce délai est réduit en retournant régulièrement votre compost. Si vous possédez un composteur rotatif, deux mois seront suffisants. L’important est de respecter de bonnes conditions : pour un lombricomposteur et un composteur traditionnel, on veille à maintenir une bonne humidité, une bonne aération, et un bon équilibre matières vertes/matières brunes. Pour un composteur Bokashi, on veille à garder le seau avec le moins d’air possible et à rajouter la juste quantité d’activateur. 

3 – Comment accélérer la décomposition du compost ?

Plus vous maintiendrez de bonnes conditions d’aération et d’humidité dans votre compost, plus rapide sera la décomposition. Pour un composteur traditionnel, cela passe entre autre par un retournement fréquent du compost. Une méthode encore plus rapide est l’utilisation d’un composteur rotatif, qui réduit considérablement le temps de production du compost.

4 – Comment savoir quand son compost est prêt ?

Pour reconnaître un compost mûr, fiez-vous à trois paramètres : la couleur, l’odeur et la texture. Votre compost doit ressembler à une terre granuleuse, homogène, de couleur brune ou noire, et sentir une bonne odeur de sous-bois. Vous ne devez plus pouvoir observer de matières en décomposition. 

5 – Comment savoir si mon compost est assez humide ?

L’humidité est un élément primordial pour le bon fonctionnement de votre composteur. Il existe deux techniques pour contrôler le niveau d’humidité dans votre composteur. Premièrement, la technique « à la main ». Prenez tout simplement une poignée de compost dans votre main et pressez-la : du jus doit s’en écouler. Si ce n’est pas le cas, il faut arroser davantage votre compost et veiller à apporter davantage de matières humides. Deuxièmement, vous pouvez utiliser un hygromètre qui affichera directement le taux d’humidité. Le bon taux d’humidité se situe entre 60 et 70%Attention, si vous vous pouvez presser votre compost comme une éponge et que beaucoup d’eau s’en écoule, il est a contrario trop humide. Dans ce cas, il faut apporter davantage de matières brunes. 

6 – Comment utiliser mon compost ?

Vous pouvez utiliser votre compost de différentes manières. Premièrement, vous pouvez mettre le compost directement dans le sol : le compost enrichi la terre en nutriments et améliore la texture du sol. Ensuite, vous pouvez le mélanger avec du terreau, de la terre de jardin ou du sable (1/3 de compost, 2/3 de terreau) pour une utilisation en pot, dans des massifs de fleur ou dans une jardinière. Enfin, pour les plantes ligneuses et les arbustes ornementaux, il est recommandé d’ajouter quelques centimètres de compost pur à la surface du sol

7 – Comment utiliser mon jus de compost ?

Si vous avez un lombricomposteur ou un composteur Bokashi, vous récolterez également du « jus de compost » (aussi appelé respectivement thé de vers et liquide de fermentation). Ce jus est une mine d’or de nutriments pour vos plantes, mais il est également très concentré : si vous l’utilisez pur, cela risque de bruler vos plantes. Il faut donc le diluer à 10% avant de le verser dans vos plantes en pot préalablement arrosées, ou dans vos plantes extérieures. Effet boost assuré !

8 – Est-ce que la viande va dans le compost ?

Ces matières sont à éviter dans la plupart des composteurs. En effet, la viande et le poisson ont besoin d’une température élevée pour se décomposer (que l’on n’a pas dans un composteur individuel), et risquent de pourrir (gare aux odeurs !) ou d’attirer les rongeurs. Il y a tout de même une exception : les restes de viandes et poissons sont les bienvenus dans un composteur Bokashi !

9 – Puis-je mettre des coquilles d’œufs dans mon compost ?

Les coquilles d’œufs peuvent sans problème être mises dans tout type de composteur. Idéalement, il faudrait en faire des petits morceaux avant (ou mieux, les broyer) car les gros morceaux risquent d’avoir plus de mal à se décomposer. Pour savoir tout ce que vous pouvez mettre dans le compost, voir notre article.

10 – Est-ce que la litière est compostable ?

Nous vous déconseillons de composter la litière de vos animaux. Les composteurs Bokashi et lombricomposteur n’apprécieront pas. Dans un composteur traditionnel, passe encore en petite quantité, mais sachez que toutes les litières ne sont pas compostables (privilégiez dans ce cas la litière végétale). 

11 – Le Bokashi, c’est quoi ?

Le bokashi est une méthode de compostage qui nous vient du Japon. Il est souvent désigné comme “composteur de cuisine”, car son utilisation est très simple et les modèles de Bokashi sont très compacts. Un Bokashi se présente sous la forme d’un seau que l’on ferme hermétiquement. Dès que l’on a des déchets de cuisines (restes de plats cuisinés, viandes, poissons, fruits et légumes,…) il suffit d’ouvrir le seau, y déposer les déchets, saupoudrer avec une poignée d’activateur (se présentant sous la forme d’une poudre et comprenant des micro-organismes), puis refermer le couvercle. La décomposition des déchets va se faire en milieu anaérobie grâce au processus de fermentation. Un cycle dure deux semaines puis nécessite deux semaines de maturation. Vous récolterez ainsi de la matière à utiliser comme du compost traditionnel, et vous récolterez également du jus de compost à utiliser comme un engrais liquide (après dilution). Vous trouverez sur ce site un guide complet d’utilisation du Bokashi et notre sélection des meilleures modèles.

12 – Est-ce que le compost sent mauvais ?

Un compost bien entretenu ne dégage pas de mauvaise odeur : l’odeur naturelle du compost est une odeur de sous-bois qui n’est pas désagréable. Si votre compost sent mauvais, c’est qu’un processus de fermentation a démarré : voir notre article sur les problèmes et solutions pour bien entretenir votre composteur.  

13 – Est-ce que le compost attire les mouches ?

Non, le compost n’est pas censé attirer les mouches ou moucherons. Si vous observez des mouches autour de votre composteur, c’est qu’il y a un petit problème à résoudre (pas de panique, toutes les situations sont réversibles). En général, les mouches proviennent d’un excès d’humidité : vous pouvez contrebalancer ce phénomène en ajoutant davantage de matières brunes (carton, feuilles mortes, brindilles, journal…). Procédez également à un retournement de votre compost si vous possédez un composteur extérieur bois ou plastique. 

14 – Est-ce que composter prend du temps ?

Non, juste celui de collecter vos déchets au quotidien. L’utilisation d’un seau à compost vous permettra d’économiser des allers-retours dans votre jardin. Un composteur extérieur nécessite également des retournements réguliers (brassage en surface). De manière ponctuelle (une ou deux fois par ans), vous devrez procéder à un retournement complet qui vous prendra un peu plus de temps. Si vous souhaitez utiliser un composteur qui ne vous demande que très peu d’entretien et d’efforts physiques, vous pouvez vous orienter vers des modèles de lombricomposteur, composteur rotatif ou Bokashi. 

15 – Est-ce qu’il faut un grand jardin pour composter ?

Il n’est pas du tout nécessaire d’avoir un jardin pour composter, vous pouvez même composter sur une terrasse ou un balcon (exemple: composteur jardinière). Les composteurs traditionnels en bois ou en plastique ont besoin d’un contact direct avec la terre, mais ce n’est pas le cas pour les composteurs rotatifs, Bokashi ou lombricomposteur. L’important est de choisir un modèle adapté à votre espace et au nombre de personnes dans votre foyer. 

16 – Peut-on composter en intérieur ?

Oui bien sûr ! Il existe des modèles tout à fait adaptés pour être placés en intérieur, tels que le composteur de cuisine Bokashi, le lombricomposteur ou le composteur électrique. Il existe des modèles très discrets qui se dissimulent dans un placard ou une buanderie, et il existe même des modèles designs que vous pourrez fièrement exhiber dans votre salon !

17 – Ou trouver des vers de compost ?

Vous pouvez soit acheter vos vers de compost sur internet auprès de fermes vermicoles, soit en prélever chez une connaissance qui possède déjà un lombricomposteur mature, soit vous rendre auprès d’un tas de fumier et récolter vous-même les vers qui s’y trouvent. Attention, on ne prélève pas les vers de terre de son jardin : ces vers ne sont tout simplement pas adaptés à la vie dans un lombricomposteur. Voir toutes les infos sur les vers de compost.

18 – Pourquoi les vers de mon lombricomposteur s’échappent ?

Si vous possédez un lombricomposteur et que les vers s’en échappent, il peut s’agit de deux phénomènes. Soit votre lombricomposteur est tout nouveau, et il s’agit d’un élan de curiosité de vos vers qui veulent visiter leur nouveau foyer. Soit votre lombricomposteur est déjà en fonctionnement depuis plusieurs semaines/mois, et dans ce cas, vos vers s’échappent car les conditions à l’intérieur ne leur plaisent pas. Il peut s’agir d’un problème d’humidité ou d’aération (voir les solutions).

19 – Que faire s’il y a des fourmis dans mon composteur ?

Dans un composteur en contact direct avec la terre (composteur bois ou composteur plastique par exemple), la présence de fourmis est normale, puisqu’elles font partie des micro-organismes qui vont procéder à la fabrication du compost. Vous trouverez également des cloportes, des mille-pattes et bien d’autres petites bêbêtes. Si vous constatez en revanche une prolifération excessive de fourmis, il peut s’agir d’un manque d’humidité dans votre composteur. Vous pouvez arroser votre compost, le retourner, et ajouter davantage de matières vertes (épluchures, fruits et légumes…).  

20 – Comment choisir son composteur ?

Il existe de nombreux modèles de composteurs. Pour choisir le modèle qui vous convient, il faut s’appuyer sur plusieurs critères :

  • L’emplacement (jardin, balcon, cuisine…)
  • La taille (nombre de personnes dans votre foyer)
  • Les matériaux (bois, plastique, autre…)
  • L’esthétique (modèle traditionnel et pratique ou modèle décoratif)
  • La robustesse (un composteur est fait pour durer dans le temps)
  • Les types de déchets à composter (déchets ménagers uniquement ou présence de résidus de jardin).

Vous trouverez sur notre site toutes les infos (avantages/inconvénients, guides d’utilisation, sélection de modèles de qualité) concernant chaque type de composteur. Si vous ne savez pas par où commencer, rendez-vous sur notre guide de démarrage

Vous avez une question sur le compostage et vous ne trouvez pas la réponse ? Contactez-nous !

Transformer le compost en matière fertile
Retour haut de page