Larve de mouche soldat noir et impact dans le compost

Découvrez la larve de mouche soldat noir et les bienfaits du larvicompostage

Le compost contient une multitude de micro et macro-organismes, cohabitant ensemble pour décomposer, ingérer puis recycler vos déchets organiques en humus. Pour obtenir un bon compost, tout est une question d’équilibre : entre la quantité de déchets et la population d’organismes vivants, mais aussi entre la quantité d’eau, d’air et de carbone disponibles. Un dérèglement de l’un de ces paramètres peut vite conduire à des conséquences désagréables, telles qu’une mauvaise odeur ou l’apparition d’habitants inhabituels (voir notre article sur les problème fréquents du compostage). C’est pourquoi lorsqu’un nouvel habitant envahi votre composteur, il faut savoir l’identifier et vérifier sa compatibilité avec votre compost. La larve de mouche soldat noir est reconnaissable par sa petite taille et sa couleur sombre. Elle possède un appétit vorace pour les matières organiques, ce n’est donc pas surprenant de la retrouver dans un tas de compost. Vous trouverez dans cet article les informations essentielles sur la larve de mouche soldat noir : comment la reconnaître, quelles sont ses caractéristiques et quelles sont les conséquences sur la qualité de votre compost. 

Comment reconnaître une larve de mouche soldat noir ?

Trois larves sont bien connues des tas de compost : la larve de cétoine dorée, la larve de hanneton, et la larve de mouche soldat noir. Les larves de cétoines dorées et de hannetons sont souvent confondues avec des gros vers blancs ou grisâtres (cliquez sur le lien pour lire notre article consacré aux larves blanches). À l’inverse, les larves de mouches soldat noir sont marrons ou noires : elles sont donc bien identifiables. 

Comparatif des différentes larves que l'on trouve dans le compost

Principales caractéristiques des mouches soldat noir

La mouche soldat noir est inoffensive et une excellente pollinisatrice. Elle est constituée à 50% de protéines, ce qui en fait une source nutritive particulièrement riche pour les animaux… et même pour les humains ! C’est aussi une mouche non domestique : elle ne pénètre pas à l’intérieur des maisons. A l’âge adulte, cette mouche à la particularité de ne plus se nourrir. Par contre, elle pond à proximité des tas de déchets ou de fumiers, car ses larves se nourrissent avec grand appétit de matières organiques en décomposition. À la différence des autres macro-organiques naturellement présents dans votre composteur, ses déjections ne sont pas du humus mais du fumier, aussi appelé « fèce ». En grande quantité, cela peut engendrer une odeur désagréable. Ce fumier sera dans un second temps décomposé par les autres bêbêtes de votre composteur et transformé en humus. 

Est-ce que la larve de mouche soldat noir est bénéfique à mon compost ?

La réponse est oui : si vous possédez un compost extérieur de type bois ou plastique, les larves de mouches soldat noir sont bel et bien un atout  pour votre compost. D’ailleurs, vous pouvez même en acheter et vous initier au larvicompostage. Voici les principaux effets bénéfiques auxquels vous pouvez vous attendre :

1. Grande vitesse de dégradation des matières organiques

Les larves de mouche soldat noir vont se nourrir de toutes les matières organiques à disposition et produire des déjections en un temps record : c’est l’insecte qui consomme le plus de nourriture en un laps de temps donné. Il existe d’ailleurs à la vente des larves de mouches soldat noir que vous pouvez ajouter vous-même et qui agissent comme un accélérateur de compost. En quelques semaines seulement, vous pourrez observer jusqu’à 70% de volume de déchets en moins.

2. Consommation de tous types de déchets

Les larves de mouches soldat noir mangent de tout, aussi bien des déchets alimentaires, des déjections humaines et animales et des résidus de jardins (branchages, feuilles, pelouse etc.). Elles ont tout de même une préférence pour les matières organiques peu fibreuses comme les fruits murs ou les légumes. Vous pouvez également leur donner des déjections humaines et animales (fientes, litières, toilettes sèches…). 

3. Reproduction rapide et bonne prolifération 

Il faut compter 45 jours pour que la larve de mouche soldat noir atteigne le stade adulte. Ensuite, les mouches soldats noirs adultes partiront polliniser votre jardin et vont pondre à nouveau dans votre tas de déchets. Les mouches soldat noir se reproduisent très rapidement et sont robustes : pour ces raisons, elles sont des alternatives intéressantes aux vers.

Cas particulier de larves de mouche soldat noir dans un lombricomposteur

Un lombricomposteur est un milieu généralement confiné et possédant un couvercle : il est plus rare pour les mouches soldats noirs d’arriver à pondre dans ce milieu. Cependant, c’est possible. S’il y a assez de nourriture pour tout le monde, alors les larves de mouches soldat noir et les lombrics peuvent très bien cohabiter, d’ailleurs les vers se nourrissent aussi des fèces des larves (leurs déjections) pour produire du compost. Par contre, s’il n’y a pas assez de nourriture, alors les conditions dans votre lombricomposteur peuvent très vite se dégrader. Le premier réflexe des larves lorsqu’elles n’ont pas assez à manger est tout simplement d’aller voir dans un autre endroit de votre jardin. Cependant, elles peuvent se retrouver bloquer à cause du couvercle de votre lombricomposteur. Dans ce cas, gare à vos vers : les larves peuvent s’attaquer à vos lombrics pour ne pas mourir de faim. Par ailleurs, les fèces des larves sont très sèches. En sur quantité (s’il n’y a plus assez de vers pour transformer les fèces en compost), elles peuvent radicalement assécher le milieu et produire une odeur désagréable. Tout peut alors très vite basculer : compost trop sec, manque de nourriture, prolifération des vers, extinction des larves, odeur nauséabonde. Si vous arrivez à ce résultat, il vous faudra tout recommencer. Par conséquent, si vous possédez un lombricomposteur et que vous constatez un début de prolifération de larves de mouches soldats noir, il vaut mieux intervenir.

Comment éliminer ma trop grande prolifération de mouche soldat noir dans mon lombricomposteur ?

 Les larves de mouches soldats noirs sont une excellente nourriture pour les oiseaux, les poules, les poissons, les reptiles, les tortues et certains NAC. Elles sont également de très bons appâts pour la pêche. Si vous souhaitez limiter la quantité de larve soldat noir de votre lombricomposteur, vous pouvez tout simplement les déposer dans votre jardin, dans un poulailler ou dans un composteur extérieur (communiquant avec le sol) si vous en possédez un.

La larve de mouche soldat noir en résumé...

Les larves de mouches soldat noir sont un véritable accélérateur de compost lorsqu’elles se développent dans un composteur extérieur. Leur atout majeur est leur voracité pour tout type de déchet organique : elles mangent de tout (déchets de cuisines, résidus de jardin, déjections animales) et en un temps record. Elles cohabiteront parfaitement avec l’écosystème de votre composteur extérieur. Attention cependant si vous les trouvez dans un lombricomposteur avec couvercle : un manque de nourriture et l’impossibilité de s’échapper pour trouver une autre source de nourriture peut les pousser à s’attaquer à vos vers. En dehors de ce cas particulier, les larves de mouche soldat noir sont un vrai allié écologique. Si vous souhaitez en savoir plus sur les bonnes pratiques pour avoir un compost de qualité et un écosystème parfaitement équilibré, rendez-vous sur notre guide complet du composteur extérieur. 

Pour partager cet article

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page